L’entrepreneuriat social à travers le web

Histoire d’un jeune entrepreneur, qui a choisi la voie de l’entrepreneuriat social pour créer son activité

L’histoire de Jonathan, c’est l’histoire d’un étudiant qui a exercé le droit en tant qu’avocat pendant 6 ans, à Paris et New York, avant de se lancer finalement dans la création d’une entreprise de sacs à main avec sa mère. Cette première expérience sur l’entrepreneuriat a été une vraie révélation, même si le domaine du sac à main n’était pas son domaine de prédilection. C’est ainsi qu’il a choisi d’aller faire un MBA, avec comme choix la côte ouest des Etats-Unis, très réputée pour l’entrepreneuriat. C’est donc à UCLA Anderson qu’il a développé un certain nombre d’idées, qui lui ont permis de remporter le concours de Business Plan avec un de ses projets dans la restauration, et qui lui a surtout permis de construire sa réputation d’entrepreneur ! Et c’est dans ce contexte qu’il s’est concentré sur une idée qui lui tenait vraiment à cœur : KarmaGoat, partant d’une question toute simple : Comment transformer nos affaires inutiles, (vous savez toutes ces petites choses que l’on garde au fin fond d’un placard, mais dont nous n’avons plus la moindre utilité), en des objets réellement utiles pour des gens partout dans le monde ?

Des objets qui seraient ainsi transformés en bouteille d’eau, équipements scolaires, des kits médicaux, …

Le principe est simple : vous faites la liste des choses que vous voulez vendre, vous fixez un prix, et vous choisissez une « cause » à laquelle vous souhaitez contribuer. Vous partagez cela sur internet (Facebook et autres), vous rencontrez l’acheteur puis effectuez la transaction. Bien sûr, vous aussi vous pouvez faire le choix d’acheter sur KarmaGoat, et de faire ainsi une vraie bonne action !

Karma Goat « Give your stuff, shop from friends, do some good »

L’entreprise est lancée depuis de 19 mai, c’est le moment de vous rendre sur le site, et de vous aussi « do some good»

L’entrepreneuriat, pourquoi ?
« Pour cette envie d’indépendance, et surtout ce besoin de tracer sa propre route. »

Quels conseils donner à de futurs entrepreneurs ?
« Dès que vous avez votre projet, il ne faut penser qu’à ça, se creuser la cervelle, ne jamais être satisfait pour pouvoir toujours développer son idée et aller plus loin.

Il faut aussi écouter toutes les personnes que l’on a autour de nous et que l’on rencontre, même quand il y a moins d’affinités. Il faut être très ouvert sur l’extérieur, proposer plein d’idées autour de nous, écouter les feedbacks et partir de ces feedbacks pour continuer d’avancer !

Quand vous montez votre propre projet, constituez vous votre armée de gens qui soutiennent le projet, une sorte de communauté autour de la validité de votre idée et d’un projet d’entreprise concret.

Soyez à 200% concentré sur votre projet, avec toute votre âme, pour que quand le projet se transforme en success story, ce soit la réussite de votre vie ! »

« Si le MBA a été sans nul doute un facteur déterminant dans la création de l’entreprise (développement de l’idée, rencontre des associés, etc…), n’oubliez jamais que tout reste possible aux USA. Tout dépend de la personne, de son idée, de sa capacité à s’ouvrir aux autres et à travailler.

Donc dans tous les cas, tentez ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :