Archives Mensuelles: mai 2012

Entreprendre en Corée du Sud

Histoire d’un entrepreneur qui a créé son entreprise pour se consacrer en fait à ses véritables passions en parallèle

Benjamin Joinau est un entrepreneur qui a choisi la Corée du Sud pour créer son activité. Surtout, il nous parle d’une vision assez intéressante de l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat pour lui n’est pas juste une fin en soi, il le voit plutôt comme une alternative pour avoir un équilibre entre une autonomie financière, et la poursuite de ses autres activités.
La Corée du Sud intrigue beaucoup, lui nous dit que c’est un excellent terrain de jeu où il y a de la place pour de jeunes entrepreneurs, et que l’environnement y est propice à la création. Mais bien évidemment, il faut venir sentir le pays d’abord !

« La Corée du Sud est un bon terrain de jeu pour les jeunes entrepreneurs.»

Le Café des ArtsRestauration

cafe des arts

Publicités

Deux jeunes entrepreneurs à la conquête du web !

Histoire de deux jeunes entrepreneurs qui ont décidé de créer leur entreprise dans le web à Pékin

Créer une entreprise quand on est jeune, déjà il faut être fou, mais en plus le faire à Pékin… quelle folie ! Et pourtant… à regarder cette petite vidéo fort sympathique, on se dit que finalement l’entrepreneuriat peut être aussi un vrai plaisir. En tout cas, Eric et Hacène nous montrent que la jeunesse n’est pas forcément un frein pour se lancer, ils nous parlent de l’importance d’avoir un associé, et enfin, nous expliquent que malgré les petites difficultés que l’on peut rencontrer (mais comme partout finalement), la Chine est un endroit plutôt agréable pour entreprendre !

« Les associés sont plus importants que la boite. »

« Le meilleur conseil à donner ? Ne jamais écouter les conseils ! « 

THEM proSEO, Web Design & Development Company

Tout savoir sur l’entreprise: www.them.pro

them

Un entrepreneur dans le textile au Bangladesh

Histoire d’un entrepreneur qui n’est parti de rien et qui dirige aujourd’hui une entreprise de 2500 employés dans le textile au Bangladesh

Guillaume Ragu est arrivé au Bangladesh, les mains dans les poches, c’est le cas de le dire. Il a vendu sa moto et sa voiture pour pouvoir démarrer sa propre activité. Parti de rien, il a réussi à développer une très belle activité et emploie aujourd’hui 2500 employés. Il en est fier, et il a bien raison. Donner du travail, cela permet à des familles entières de se nourrir…et d’offrir un accès à l’éducation aux enfants. Il dit être tout sauf du social business. Pourtant, donner du travail comme il le fait, en respectant ses employés, c’est peut-être ça le plus important.
En tout cas il est lancé, et il n’est pas prêt de s’arrêter !

« Tous les matins quand je rentre dans mon usine j’ai la chair de poule. »

« Il faut essayer. Car même si ça ne fonctionne pas, c’est le meilleur moyen de savoir qui on est ! »

TandemTextile

Rencontre d’un entrepreneur dans le thé au Vietnam

Histoire d’un entrepreneur qui a tenu à sauvegarder un savoir-faire et produit d’exception, en respectant toutes les règles dites d’un social business

Passionné par le produit, Guillaume Lê a décidé avec sa conjointe de lutter contre la disparition de thés de qualité exceptionnelle, et est parti à la rencontre des petits producteurs pour pérenniser le savoir-faire et maintenir la production de ces thés qui se font de plus en plus rares du côté du Vietnam. Ils travaillent avec des producteurs locaux, que ce soit pour la production mais aussi pour tous les produits dérivés qu’ils utilisent dans le salon de thé qu’il a également créé à Hanoi.

Entreprendre humainement pour faire perdurer une tradition, c’est le choix qu’a fait Guillaume. Pas besoin de « label », il suffit de faire les choses bien !

« Quand on voit une tradition disparaitre, ça nous donne l’envie et la force d’essayer de la sauvegarder. »

OchâoCommercialisation et salon de thés

Tout savoir sur l’entreprise: www.ochao.fr

Interview d’un serial entrepreneur à Barcelone

Histoire d’un entrepreneur qui n’a pas créé une mais plusieurs entreprises au cours de sa carrière

Pascal Bourbon a créé, racheté, fermé une dizaine d’entreprises en Espagne. Quand il parle d’entrepreneuriat, il sait de quoi il parle… c’est d’ailleurs pour cela qu’il partage son expérience à travers différentes interventions en école.

Il nous conseille de nous concentrer sur notre projet et de ne pas trop se disperser, être très rigoureux dans notre préparation, et enfin de bien s’entourer.

« Il faut être fou. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas être bien préparé. »

Interview d’un créateur dans le web marketing à Barcelone

Histoire d’un jeune entrepreneur qui a d’abord choisi de se former en entreprise, de se spécialiser dans un domaine, pour ensuite créer sa propre entreprise de web marketing

Guillaume Lafond est un jeune entrepreneur qui a créé Powerspace, une entreprise de marketing online à Barcelone. C’est après quelques années d’expérience en PME qu’il a décidé de lancer sa propre société. Dans son secteur, cette expérience lui a paru essentielle avant de démarrer.

Aussi il recommande aux entrepreneurs de trouver des associés avant de se lancer, car on le sait, être entrepreneur est loin d’être une mince affaire.

« L’idée n’est pas du tout le plus important. Le plus important, c’est la réalisation de cette idée. Et bien sûr, c’est le plus difficile. »

PowerspaceSociété de marketing online

Tout savoir sur l’entreprise: www.powerspace.com